Projet d'entreprise

Les Vignerons du Gerland ont centré leur projet d’entreprise autour de 4 axes :

1. une mise en marché de leur production organisée en pôles, partagée avec d’autres partenaires coopératifs ou privés, qui définissent l’ensemble des besoins de production de la coopérative :

  • CVG, union de coopératives gersoises (caves et vignobles du Gers) qui commercialise 80 % de notre production en vrac, sur différents segments de marché (IGP Gascogne, vins de cépages, vins d’assemblages, vins de créations, vins de prestiges).
  • ARMADIS, filiale détenue à 70 % par les Vignerons du Gerland, 1er opérateur armagnac vrac et conditionné de la région partagé avec des opérateurs privés et coopératifs.
  • PLAIMONT, 1er opérateur du Sud-Ouest et du Gascogne en conditionné, dans lequel les Vignerons du Gerland ont une part minoritaire à hauteur de 5 % qui ne demande qu’à progresser.

2. un vignoble et des outils de production de types industriels, en permanence adaptés aux contraintes et aux évolutions du marché et des consommateurs :

  • évolution des surfaces, des cépages, des modes de conduites respectueux de l’environnement.
  • investissement dans les technologies nécessaires à une production qui répondent aux exigences des consommateurs, tout en garantissant la sécurité alimentaire et la traçabilité des produits.

3. une volonté de placer les femmes et les hommes au cœur du projet :

  • les vignerons adhérents actionnaires de la coopérative, en désignant leur Conseil d’Administration et leur président sont les décideurs de l’intégralité des orientations du groupe, de la production du raisin à l’acte de vente.
  • les salariés, amenés dans une gouvernance participative, ont accès à l’intéressement mais également à la prise de participation dans leur coopérative avec un siège électif au conseil d’administration.

4. une coopérative axée sur l’agriculture équitable. Le conseil d’administration à la volonté d’aboutir rapidement à la mise en place d’une chaine de valeurs qui garantit la répartition de la marge a tous les niveaux de la filière :

  • un revenu aux vignerons pour qu’ils puissent envisager sereinement de vivre de leur métier tout en faisant évoluer leurs vignobles.
  • une marge à la coopérative et aux pôles commerciaux pour s’adapter aux nouvelles contraintes de production et de mise en marché.
  • une reconnaissance aux collaborateurs salariés qui font vivre quotidiennement l’entreprise.

 

La Solidarité des hommes (vignerons et collaborateurs) dans une production équitable et durable, sont les gages d’une réussite toujours remise en cause, car nous sommes sur des marchés à l’exportation dans un monde qui évolue très vite.